LA CHARTE DU FESTIVAL DURABLE, SOLIDAIRE, CITOYEN, ECO-RESPONSABLE

Le projet de festival est fondé sur une démarche favorisant les échanges culturels, la transmission, la promotion de la diversité au sens large du terme. Il repose sur un socle de valeurs humanistes partagées par l’équipe du festival, les artistes et les partenaires associés, présentes en filigrane dans le contenu des spectacles/concerts proposés, et retranscrites dans les modalités d’organisation et de déploiement du festival.  Les points listés ci-dessous attestent de nos engagements pour un festival durable, solidaire, citoyen, éco-responsable et constituent la charte du festival Vallée Verte, mise en avant auprès des partenaires et, lors des manifestations, du grand public.

 

Un festival durable, solidaire et citoyen :

 

- Contribution au dynamisme local, culturel, social et économique à l’échelle de la Vallée Verte, pendant la durée du festival. Dans un second temps, cette dynamique est amenée à être prolongée pendant l’année, dans le cadre d’ateliers de pratiques artistiques, diffusions de spectacles ponctuels en direction des habitants de la Vallée Verte.


- Soutien et mise en réseau des acteurs locaux de différents secteurs d’activités. Chaque manifestation est organisée en lien avec des associations impliquées dans la vie locale afin de valoriser les ressources locales : bureau des guides de montagnes de Murol, associations patrimoniales, comités des fêtes, etc.


- Implication d’acteurs locaux dans le domaine de la valorisation du patrimoine (animation des conférences, visites guidées), de la technique et de la régie de spectacles, de la création artistique et création d’emplois au niveau local.


- Valorisation des ressources et productions locales (alimentaires, savoir-faire, artisanat, entrepreneurs) dans le cadre des multiples postes liés à l’organisation du festival : prestation de service, restauration, approvisionnement. Implantation de buvettes et de stands de nourritures locales (et biologiques si locales). Valorisation des initiatives locales en faveur de l’économie sociale et solidaire.


- Mise en lien d’artistes émergents de différents pays, tissage de relations personnelles et artistiques, pouvant conduire au développement de formes de coopérations culturelles internationales.

- Promotion de la diversité sous toutes ses formes, dans le choix des œuvres et spectacles faisant intervenir des artistes internationaux, de multiples origines et univers artistiques et influences.


- Représentativité dans les choix d’artistes : en terme d’origine, de genre, de mode d’expressions, notre volonté est d’avoir une programmation aussi ouverte que possible et représentative de la composition sociale de nos sociétés multiculturelles européennes.


 - Mise en place d’actions favorisant l’échange culturel. Le festival est associé aux Rencontres Interculturelles de jeunes européens se déroulant à Saint-Nectaire sur la même période. Les 120 jeunes européens de 10 nationalités différentes, auxquels sont associés de jeunes auvergnats, originaires du territoire, bénéficient d’ateliers de pratiques artistiques proposés par les artistes invités dans le cadre du festival.


- Engagement citoyen dans la réflexion autour de thèmes de société dans les spectacles programmés et dans le cadre des conférences/balades (protection de l’environnement, promotion de la diversité au sens large, égalité, éducation, consommation).


- Mobilisation de bénévoles du secteur, offrant une opportunité de découverte et formation aux métiers du spectacle aux côtés de l’équipe professionnelle organisatrice du festival.


Un festival éco-responsable

 

En cohérence avec les valeurs fondatrices du projet et les objectifs de valorisation des patrimoines naturels du territoire, un certain nombre de mesures sont mises en place dans un souci de préservation de l’environnement :

 

- Programmation de formes de spectacles peu coûteuses en énergie, dont les décors sont les éléments du patrimoine bâti et naturel existant et qui nécessitent que de simples dispositifs de mise en lumière à faible consommation.


- Utilisation de matériaux naturels, tissus recyclés, pour la fabrication des décors et des costumes. Les matériaux sont issus d’une collecte locale organisée au moment de la création des décors. Après les spectacles, ces matériaux sont remis dans des circuits courts de réemploi (dons auprès Emmaüs, recyclerie, etc.) ou conservés et mutualisés pour de futures productions.

 

- Gestion des déchets : Organisation de tri avec signalétique adapté dans le cadre des manifestations faisant intervenir buvettes et stands d’alimentation. Utilisation de couverts, assiettes et serviettes biodégradables.


- Distribution d’eau courante gratuite à la buvette quand les lieux de manifestations disposent d’une arrivée d’eau à proximité. 


- Impression des outils de communication sur papier recyclé, limitation des impressions de flyers, programmes, affiches, communication dématérialisée (site-internet, mailing).  Fabrication de panneau en matériaux recyclés pour la communication de proximité.


- Incitation à mutualiser les transports en encourageant les publics à consulter et s’inscrire sur les sites de covoiturages et en mettant un système de covoiturage local en place, en partenariat avec les mairies.