SOIREE D'OUVERTURE - MUSIC IS MY HOPE + Théâtre Poton

Dimanche 22 juillet . Murol 

Soirée d’ouverture sous le signe du miracle, de l’espoir et de l’échange. Le Saxophoniste Raphaël Imbert et ses musiciens nous proposent un set de compositions bouillonnantes entre un jazz vocal inspiré et une soul torride ancrée dans le gospel, le tout baigné dans une énergie rock.  La troupe slovaque de comédiens du Théâtre Poton nous guident ensuite sur un parcours théâtral inattendu sur le thème du miracle au cœur du bourg et face au château de Murol.

>Préambule à 20h :

Conférence théâtralisée 

Murol, Vallée Verte, cœurs d’Europes

célébrant les 10 ans de fouilles archéologiques de Murol avec Dominique Allios et son équipe de jeunes archéologues. Office du tourisme de Murol 

21h : MUSIC IS MY HOPE - Raphaël Imbert 

Concert Blues - Jazz . France / office du tourisme de Murol 

Dans ce nouveau chapitre de ses aventures, toujours plus militant mais aussi plus intime, Raphaël Imbert rassemble des musiciens exceptionnels et tisse un fil rouge entre un jazz vocal inspiré et une soul torride ancrée dans le gospel, le tout baigné dans une énergie rock. Avec son groupe étincelant et sur fond de paroles humanistes - il convoque notamment Paul Robeson, Joni Mitchell et Pete Seeger -, le souffle de son saxophone est l’architecte d’une musique à l’urgence brûlante, profonde et habitée.

Raphaël Imbert : saxophones

Marion Rampal et Aurore Imbert : chant

Thomas Weirich, Pierre Durand : guitare

Pierre-François Blanchard : claviers

Jean-Luc Difraya : batterie

Facebook : cliquer

Youtube : cliquer

22h30 : LA RESURRECTION DU MIRACLE

Déambulation théâtrale à partir de l'office du tourisme dans le bourg de Murol

Notre capacité à témoigner des miracles et à y participer devient de plus en plus ténue. La rationalisation de nos décisions, actes et de tout notre être questionne l'existence des miracles. Toutefois, nous les attendons toujours. Quand nous sommes en paix, nous transformons nos désirs dans des projections du monde matériel. En situation d’anxiété, nous nous en remettons à Dieu ou à l’univers. L’absence de miracle nous épuise. Pourtant, pour exister, les miracles puisent dans notre énergie, notre foi, notre présence, pour questionner le monde tel que nous le connaissons.

Mise en scène, jeux, Théâtre Poton (Slovaquie)

 

Raphaël Imbert est un saxophoniste de jazz, chef d'orchestre, compositeur, et professeur de musique français. Il est fondateur et directeur artistique de la Compagnie Nine Spirit.
Il apprend à jouer du saxophone à l'âge de quinze ans en autodidacte, puis entre au conservatoire de Marseille dans la classe de jazz de Philippe Renault.  Il y obtient le Premier prix de Conservatoire en 1995 avec Jean-Jacques Elangué. Il fut lui-même assistant professeur dans la classe de jazz du conservatoire de Marseille de 2003 à 2006.
En 1996 il fonde les groupes Hemlé Orchestra et Atsas-Imbert Consort (Émile Atsas (guitare), Vincent Lafont (piano), et Jean-Luc Di Fraya (percussions)), avec lesquels il se produit notamment sur les scènes de Jazz à Vienne, Nice Jazz Festival, et la Fiesta des Suds à Marseille, Jazz sous les pommiers. 
Il crée à Marseille en 2002 avec des musiciens, sociologues, journalistes, mélomanes, le Collectif l’Enclencheur, à la vie éphémère, qui défend un projet de réflexion intégrant la pratique du jazz dans une vision de la société plus globale.
En 2003, il est lauréat du programme "La Villa Médicis Hors les Murs"  pour son travail de recherche sur la musique sacrée dans le jazz, réalisé pendant six mois à New York. Dès lors, ce séjour devient l'élément fondateur des compositions de Raphaël Imbert.
Raphaël Imbert développe un projet pédagogique qu’il met en pratique au conservatoire de Marseille depuis 2003, ainsi que dans de nombreux séminaires, tels que le festival Jazz à Cluny et la formation des arts de la rue de la Fai’art. Il propose en classe de maître une méthode d'improvisation pour ensembles de musique de chambre.
Suite au projet* Bach - Coltrane*  avec le Quatuor Manfred et André Rossi, il collabore régulièrement avec de nombreux musiciens classiques  : Chiara Banchini, Johan Farjot, Arnaud Thorette, Karol Beffa, Jean-Guihen Queyras, Pierre-Olivier Queyras, Geneviève Laurenceau...
Il est membre du Conseil d’administration de l’Orchestre national de jazz de septembre 2004 à septembre 2007 et remporte avec son groupe Newtopia Project le grand prix d'orchestre ainsi que le deuxième prix de soliste du 28e Concours national de jazz de la Défense en juin 2005.