Edition #3

AMOURS TOUJOURS - Quintet SMOKING JOSEPHINE

Dimanche 06 août . Saint-Nectaire . Eglise . 21h

 

Musiques classiques et romantiques . France

Cinq jeunes femmes, cinq grandes solistes hautes en couleur, cinq personnalités à l’énergie débordante, se réunissent sous l'impulsion de la violoniste Geneviève Laurenceau pour revisiter les classiques de la musique à leur manière, dans un spectacle original et débridé...

Leur programme, un hymne Ă  l’amour tour Ă  tour lĂ©ger, romantique, dramatique, sarcastique, heureux ou malheureux, chante et se joue de nos Ă©tats d’âme, en tentant d’en extraire la beautĂ©, la fougue et la poĂ©sie. L’amour, la plus belle histoire de tous les temps ?

Cinq jeunes femmes, cinq grandes solistes hautes en couleur, cinq personnalités à l’énergie débordante, se réunissent sous l'impulsion de la violoniste Geneviève Laurenceau pour revisiter les classiques de la musique à leur manière, dans un spectacle original et débridé...
Leur programme, un hymne à l’amour tour à tour léger, romantique, dramatique, sarcastique, heureux ou malheureux, chante et se joue de nos états d’âme, en tentant d’en extraire la beauté, la fougue et la poésie. L’amour, la plus belle histoire de tous les te
Cinq jeunes femmes, cinq grandes solistes hautes en couleur, cinq personnalités à l’énergie débordante, se réunissent sous l'impulsion de la violoniste Geneviève Laurenceau pour revisiter les classiques de la musique à leur manière, dans un spectacle original et débridé...
Leur programme, un hymne Ă  l’amour tour Ă  tour lĂ©ger, romantique, dramatique, sarcastique, heureux ou malheureux, chante et se joue de nos Ă©tats d’âme, en tentant d’en extraire la beautĂ©, la fougue et la poĂ©sie. L’amour, la plus belle histoire de tous les 
Cinq jeunes femmes, cinq grandes solistes hautes en couleur, cinq personnalités à l’énergie débordante, se réunissent sous l'impulsion de la violoniste Geneviève Laurenceau pour revisiter les classiques de la musique à leur manière, dans un spectacle original et débridé...
Leur programme, un hymne à l’amour tour à tour léger, romantique, dramatique, sarcastique, heureux ou malheureux, chante et se joue de nos états d’âme, en tentant d’en extraire la beauté, la fougue et la poésie. L’amour, la plus belle histoire de tous les temps ?

Programme : 

Elgar : Salut d’amour

Falla : Danse rituelle du feu (extrait de l’amour sorcier)

Prokofiev : Extraits de la suite de Romeo et Juliette

Liszt : RĂŞve d’amour

Saint SaĂ«ns : Danse macabre

Kreisler : Liebesleid, liebesfreud

Chopin : Ballade nr 1

Bernstein : Extraits de la suite de West Side Story

(Arrangements originaux de Nicolas Worms et Fabien Touchard)

Qintet Ă  cordes SMOKING JOSEPHINE

Geneviève Laurenceau et Olivia Hughes  Violon

Marie Chilemme Alto

Hermine Horiot Violoncelle

Laurène Durantel Contrebasse

Site Internet : www.smokingjosephine.com 

Facebook : cliquer 

Vidéos : cliquer

Geneviève Laurenceau, leader du quintet, est considérée comme l'une des plus brillantes représentantes du violon français. Ses multiples activités en tant que soliste, chambriste, concertmaster, directrice de festival et professeur font d'elle une musicienne accomplie, vivant sa passion sous toutes ses formes. C’est à Strasbourg, sa ville natale, que Geneviève Laurenceau commence le violon à 3 ans. Ses maîtres Wolfgang Marschner, Zakhar Bron, puis Jean-Jacques Kantorow, façonneront une artiste aux multiples facettes, à la croisée de trois grandes écoles européennes du violon. 10 ans super-soliste de l’orchestre du Capitole de Toulouse, aimant la scène, croyant profondément aux valeurs essentielles de l’art, de la culture et de la musique, Geneviève est passionnée par les rencontres. Ainsi, son duo avec le philosophe Raphaël Enthoven, mais aussi ses collaborations avec le comédien Didier Sandre, et tout récemment avec les chanteurs d’oiseaux Johnny Rasse et Jean Boucault. Dans cette même optique de fantaisie, d’ouverture et d’exigence, elle fonde en 2016 le quintette à cordes «Smoking Joséphine», composé de solistes rayonnantes et engagées. Le 20 mai 2017, elle fait sa première apparition en soliste à la philharmonie de Paris, dans le concerto pour violon « Mille et une nuits au harem » de Fazil Say, avec l’orchestre Pasdeloup (direction Marzena Diakun).